Quel est le temps de séchage d’une chape? C’est la question à 1 million de dollars tant nous sommes nombreux à nous la poser. Tentons d’y fournir une réponse dans les quelques lignes qui vont suivre… 😉 

Une question de logistique

Si la question est aussi fréquemment posée, c’est parce que de sa réponse dépend toute une logistique.

Connue pour paralyser tout le processus de construction (impossible de poser carrelage ou parquet tant que la chape n’est pas sèche, complications en ce qui concerne la circulation au sein même de l’habitation, etc.), l’étape de séchage n’en demeure pas moins cruciale. Il s’agit-là après tout des bases de votre habitation. Mieux vaut donc prendre son mal en patience, ne pas trop vouloir précipiter les choses…

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une petite précision: il est préférable d’utiliser le terme “hydratation” plutôt que le mot “séchage“. En effet, l’attente correspond au temps nécessaire au ciment pour s’hydrater, et non pour sécher. Une fois l’eau disparue, le ciment sera totalement sec hydraté, et aura donc, enfin, complètement durci.

Une histoire de centimètres

Ces précisions faites, tentons de répondre à la question qui nous occupe, à savoir: quel est le temps de séchage d’hydratation d’une chape?

En théorie, il est dit qu’il faut compter une semaine par centimètre d’épaisseur, et ce jusqu’à 5 centimètres. Il conviendra d’ajouter deux semaines pour chaque centimètre supplémentaire.

Enfin, ça, c’est pour la théorie… En pratique, les choses sont nettement plus variables. Il ne s’agit pas là d’une science exacte!

Le délai peut notamment être fonction des températures: une chape s’hydrate bien plus rapidement à 25 qu’à 10 degrés. L’humidité est également un facteur à prendre en compte: plus la météo est pluvieuse, plus le processus sera lent.

Des alternatives?

Attendre ou ne pas attendre?

S’il n’est pas obligatoire d’attendre que toute l’eau ait disparue avant de passer au carrelage (à condition bien sûr d’user des bons matériaux), il l’est en revanche avant de s’attaquer à la pose du parquet, sous peine, par la suite, de constater l’apparition de l’une ou l’autre déformation…

Quid du déshumidificateur?

Pour réduire le temps d’attente, la tentation est forte d’opter pour un séchage artificiel. Le déshumidificateur se pose alors en solution. Une solution somme toute précaire… Car qui dit réduction du temps d’hydratation dit ciment incapable de durcir de façon optimale.

En conclusion

“La patience mène à bien, la précipitation à rien”

En conclusion, nous vous en parlions déjà en début d’article: mieux vaut ne pas trop se précipiter! Une question? Informez-vous auprès de votre poseur de chape.

Cegwa, chapiste en Belgique (Huy, Verviers, Liège et environs)

Chape, béton cellulaire & polyuréthane

Meilleur rapport Qualité/Prix